Le co-fondateur d'Absolute Poker ira en prison

img auteur
Par LE 23.12.2011
Le co-fondateur d'Absolute Poker ira en prison

Brent Beckley, un des co-fondateurs de la société de poker en ligne Absolute Poker, a plaidé coupable lors de son procès à Manhattan.


C'était un des procès les plus attendus de l'année dans l'industrie des jeux d'argent en ligne. Après le cataclysme d'Avril dernier ou Pokerstars.com, FullTiltPoker.com et AbsolutePoker.com ont été suspendus par le FBI (voir Black Friday), les onze dirigeants arrêtés font enfin face à la Justice.

Parmi eux, Brent Beckley, un jeune entrepreneur de 31 ans seulement qui avait co-fondé Cereus Poker Network avec Scott Tom, un réseau de poker composé des sites Absolute Poker et Ultimate Bet en 2003. En quelques années seulement, il hisse sa société parmi les leaders du poker en ligne, gagnant des centaines de millions de dollars. Il résistera à de nombreuses tempêtes, notamment en 2007 avec une affaire de triche dans laquelle un employé d'Absolute Poker voyait les cartes des joueurs..

brent beckley co-fondateur cereus network

Le 15 Avril 2011 marquera la fin de l'histoire avec la confiscation du nom de domaine absolutepoker.com par les autorités américaines et la mise en examen des deux co-fondateurs. Brent Beckley et Scott Tom sont accusés d'avoir illégalement transféré des fonds de citoyens américains et menti aux banques concernant le motif des transactions. En effet, l'astuce de Brent Beckley étaient de faire passer les transactions vers les sites de poker en ligne comme des achats de balles de golf ou de bijoux...De telle manière, les autorités américaines ne pouvaient pas repérer les flux financiers suspects.

Jusqu'à un an et demi de prison

En plaidant coupable à son procès, Brent Beckley a pu négocier une peine que beaucoup estime comme clémente. Il risque au maximum un an et demi de prison avant de recouvrer la liberté. Lorsqu'il ressortira, il y a cependant fort à douter qu'il retourne dans le business du poker en ligne..

PUBLICATIONS ASSOCIÉES

Réagir à cet article

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.