La légende vivante du poker Doyle Brunson

Doyle Brunson

Doyle Brunson est une légende du poker. La seule véritable légende du poker encore vivante. Celui que l'on surnomme « Texas Dolly » est un joueur respecté de tous ses pairs. Né en 1933 à Longworth, Texas, il est plutôt destiné à une carrière de sportif mais le destin décide pour lui : il sera l'un des plus grands joueurs de poker de tous les temps. Son âge et son expérience lui ont permis de rencontrer et d'affronter les plus grands comme Stu Ungar, Chip Reese ou Amarillo Slim, pour ne citer qu'eux !

 

La vie de Brunson est une vie bien remplie, truffé d'anecdotes et d'histoires du temps où le poker n'était pas aussi courant qu'aujourd'hui et ou se faire braquer ou tuer à une partie n'était pas si exceptionnel que de nos jours... Il a connu la transition entre les vieux tripots de poker underground et les immenses et luxueux casinos.

 

Une blessure au genou lui fait goûter au plaisir du poker

 

Jeune, Brunson est un sportif et est particulièrement doué pour le basket. Ses premières aspirations sont de gagner sa vie dans ce domaine. Il intègre l'équipe les Lakers de Mineapolis et brille mais est stoppé net par une blessure au genou qui l'empêche de continuer sérieusement sa passion. Pas de chance pour Dolly qui décide de devenir vendeur après l'obtention de son diplôme universitaire.

 

Il va alors découvrir qu'une autre de ses passions qu'il entretient depuis quelques années, le poker, peut lui rapporter beaucoup plus d'argent que son boulot de vendeur, en beaucoup moins de temps... ! Il commence à fréquenter les salles de poker plutôt underground du Texas, où il excelle en adoptant un jeu très agressif et en mettant la pression sur ces adversaires.

 

Début de l'aventure poker

 

Il commence donc à sillonner le Texas à la recherche de partie toujours plus fructueuses. Il rencontre Amarillo Slim et Sailor Roberts. Les trois amis décident de combiner leur bankroll et partagent gains et pertes. Des parties intéressantes aux dangereuses, il n'y qu'un pas à l'époque. 6 ans après, le choix de Las Vegas est fait. Malheureusement ce premier séjour sera très violent pour les joueurs qui perdront leur bankroll accumulée jusque là, une somme à 6 chiffres pour ce que l'on en sait. Les amis décident d'arrêter leur collaboration et Brunson s'installe à Vegas, convaincu qu'il peut y vivre confortablement.

 

La main fétiche de Brunson : 10 2 dépareillés

 

Doyle Brunson est déjà un gros joueur à cette époque. Pas encore rôdé comme il le sera des années plus tard mais c'est une valeur sûre. Il devient champion du monde des WSOP en 1976 et remporte ce même Main Event l'année d'après, en 1977 avec la même main : 10 2 dépareillés, main qui est connu aujourd'hui pour être tout simplement sa main. Lors des deux finales, il transforme cette main en full...

 

Super System, la bible du poker

 

L'année 1979 est marquée par la sortie d'un livre qui va révolutionner le monde du poker et l'approche de ce jeu. Même aujourd'hui, ce livre reste une référence et doit absolument être lu par tout amateur de poker qui veut progresser.

 

Super System est indémodable. Brunson a sorti une version légèrement actualisée de son livre, en gardant la base de l'originale, mais en y incorporant des éléments supplémentaires. Pour ce livre, il a collaboré avec de grands noms de poker de l'époque et Super System 2 a vu l'apparition de nouveaux joueurs de talent comme Jennifer Harman, une des meilleures joueuses du monde qui a traité un chapitre du livre.

 

Une vie de poker au sommet et une reconnaissance perpétuelle

 

Aujourd'hui, l'homme ne joue plus beaucoup de tournois en raison de son âge. Il approche des 80 ans et trouve les parties trop longues et fatigantes, c'est pourquoi il joue toujours mais en cash-game, là où il peut gagner de l'argent et se lever quand il veut... ! Néanmoins à chacune de ses éliminations en tournoi depuis de nombreuses années, tous les joueurs de la salle se lèvent et applaudissent le patriarche. C'est le seul joueur qui a le droit à ce traitement honorifique.

 

Le « Godfather of Poker » a marqué les esprits pour des générations, obtenant 10 bracelets tout au long de sa carrière, ce qui le place en deuxième position avec Johnny Chan ex-æquo et derrière le recordman Phil Hellmuth Jr qui possède le nombre record de 13 bracelets.

 

Il a d'ailleurs participé au combat heads up épique contre Andy Beal, un riche homme d'affaires et doué pour le poker, qui avait mis au défi quiconque de jouer contre lui à des limites jamais atteintes depuis. Brunson a formé « The Corporation » avec 16 joueurs d'exception, pour pouvoir mettre leurs bankroll en commun et jouer contre le richissime businessman, à hauteur de 100,000$/200,000 les blinds ! De la pure folie.

 

Brunson a également combattu un cancer lorsqu'il était plus jeune et une annonce récente nous informe qu'un autre cancer (jamais loin derrière l'autre...) s'est déclaré en 2012. Espérons que celui-ci ne signe pas le fin de la légende. Il a accumulé plus de 6 millions de dollars en tournoi ce qui n'est pas énorme comparé aux dizaines de millions qu'il est soupçonné d'avoir gagné tout au long de sa vie au cash-game. Il figure au Poker Hall Of Fame.

 

VOS AVIS SUR Doyle Brunson

Vous devez être connectés pour commenter. Inscrivez-vous ou connectez-vous.